Les Drogues et Le Dopage

L’utilisation de drogues au sens narcotique ou médicaments dans le sport dans une visée d’amélioration des performances est communément citée en tant que dopage. Le but premier du dopage étant l’amélioration des capacités athlétiques du sportif.

A l’origine du dopage

Il existe plusieurs suggestions sur l’origine du mot dopage. La première est que cela proviendrait de la boisson alcoolisée sud-africaine se nommant « dop » qui était utilisée en tant que stimulant lors de danses cérémoniels. La deuxième serait que le mot viendrait du mot néerlandais « doop » désignant une sauce. Ce mot est rentré dans l’argot américain pour décrire comment des cambrioleurs drogués leur victime en mélangeant du tabac avec du datura stramoine connue également sous le nom de pomme poison. Entre le 19e siècle et le 20e siècle le mot « dope » a progressivement pris le sens de la préparation pour obtenir de l’opium pour ensuite s’étendre à toutes les substances narcotiques pour finir pour également désigner les drogues permettant d’influencer le cours des courses hippiques.

Les substances ou méthodes interdites

Les substances ou méthodes utilisées pour afin d’améliorer les capacités physiques des athlètes sont essentiellement :

Le dopage sanguin avec l’utilisation d’EPO (hormone érythropoïèse) ou de transfusion sanguines où le sang prélevé au repos permet d’emmagasiner plus d’oxygène (augmentation des globules rouges) et ainsi d’améliorer endurance et capacité à se dépasser.

Les stéroïdes anabolisants telle la tétrahydrogestrinone (THG) permettent un développement de la masse musculaire et une meilleure résistance à l’effort

L’hormone de croissance qui permet au corps un développement musculaire accéléré à tel point que d’autres parties du corps profitent de ce développement anormal.

Les stimulants telles amphétamines et Modafinil permettent comme leurs noms l’indiquent de stimuler le corps afin qu’il soit plus réactif.

Les narcotiques et antidouleurs tels l’héroine et la morphine peuvent aider à dépasser la douleur.

Les glucocorticoïdes similaire à la cortisone apportent une plus grande résistance à la fatigue et au stress ainsi qu’une plus grande endurance.

Les bêta-2 Agonistes tel le clembutérol destiné aux chevaux, ils permettent en dilatant les bronches, d’intensifier l’oxygénation. Ils sont populaires chez les culturistes afin de croitre musculairement.

Les Bêta-Bloquants permettent de réduire le rythme cardiaque. Ils sont particulièrement populaires dans les sports de précisions en tant qu’anti stress ainsi que pour leur capacité à focaliser son attention ainsi qu’a limité le tremblement des extrémités.

Effets secondaires de la prise de drogues

CatégorieEffets secondaires
Transfusion sanguine (dopage sanguin)Problèmes sanguins (infections, empoisonnement, globules blancs trop élevés et diminutions des plaquettes), Crise cardiaque, AVC, hypertension artérielle, etc.
EPO - érythropoïétine (dopage sanguin)Sang épais présentant des difficultés a circuler, fatigues, hypertension artérielle, crise cardique, AVC, etc.
Stéroïdes anabolisantsDépendance, acné, perte de cheveux, maladies des reins et du coeur, sautes d'humeur.
-Hommes : atrophie des testicules, hypertrophie des seins, trouble de la libido, impuissance
-Femmes : voix plus grave, poils au visage et sur le corps, hypertrophie du clitoris
Hormone de croissanceCroissance anormale du front, de l'arcade sourcilière et du coeur (hypertension et insuffisance cardiaque)
NarcotiquesDépendance, vomissement, constipation, problèmes de concentration, affaiblissement du système immunitaire.
CannabisTrouble de la mémoire, dépendance, affaiblissement du système immunitaire, problème vasculaire.
Bêta-2 AgonistesTrouble du comportement, ruptures tendineuses, déchirure musculaires, cancer du foie, etc.
GlucocorticoïdesFragilisation des tendons, des muscles et des os, affaiblissement du système immunitaire, troubles psychiques
Bêta-BloquantsTrouble du rythme cardiaque, dépression, impuissance sexuelle

Sans compter que toutes les drogues s’injectant par des seringues, augmentent grandement le risque d’être contaminer par hépatites ou Sida (VIH).

Les règles du dopage

La première définition légale du dopage en France se fera en 1965 sous ces termes : « Quiconque aura en vue ou au cours d’une compétition sportive, utilisée sciemment l’une des substances déterminées par le règlement d’administration publique, qui sont destinées à accroître artificiellement et passagèrement ses possibilités physiques et sont susceptible de nuire à sa santé ». En 1989 une nouvelle définition est donnée sous ces termes : « Le dopage est défini par la loi comme l’utilisation de substances ou de procédés de nature à modifier artificiellement les capacités d’un sportif. Font également partie du dopage les utilisations de produits ou de procédés destinés à masquer l’emploi de produits dopants. La liste des procédés et des substances dopantes mise à jour chaque année fait l’objet d’un arrêté conjoint des ministres chargés des sports et de la santé ».

L’Agence Mondiale AntiDopage définit encore plus exactement le dopage selon les 8 points suivants : 1- Présence d’une substance interdite dans l’échantillon d’un sportif 2- Usage ou tentative d’usage par un sportif d’une substance ou d’une méthode interdite 3- Refus de se soumettre à un prélèvement d’échantillon 4- Manquement à l’obligation de transmission d’information sur les localisation ainsi que contrôles manqués 5- Falsification ou tentative de tout élément du contrôle du dopage 6- Possession de substance ou méthode interdite 7- Trafic ou tentative de trafic de toute substance ou méthode interdite 8- Administration ou tentative d’administration d’une substance interdite à un athlète

Des cas de dopage marquants

Les chiffres du dopage en France

Les chiffres concernent l’ensemble des sportifs contrôlés en France.

PériodesSportifs contrôlés positifsDrogues contrôlées principales
Août 2004 - Décembre 2004 31Cannabis & stimulants
Janvier 2005 - Septembre 2005 50Corticostéroïdes & Cannabis
Septembre 2005 - Décembre 2006 68Cannabis & stimulants
Janvier 2007 - Décembre 2007 68Cannabis & anabolisant / Testostérone
Janvier 2008 - Décembre 2008 57Cannabis & anabolisant / Testostérone
Janvier 2009 - Décembre 200991Cannabis & Beta2-agonistes
Janvier 2010 - Décembre 201050Cannabis & anabolisant / Testostérone

Références :

Dop-Santé : Site d’échange et d’information sur le dopage

Agence mondiale antidopage

La Santé : Le dopage sanguin

Dopage : les techniques biologiques pour augmenter la masse musculaire

Hometox : Sport, dopage et addictions

Dopage.be : Contrôles antidopage positifs en communauté française

10 questions à se poser...

  Comment perdre du poids : Comment commencer à perdre du poids – présenté par eHow.com La majorité des gens se lancent dans un régime après une recommandation d'un docteur ou [...]

Les Drogues et Le Dopage

L’utilisation de drogues au sens narcotique ou médicaments dans le sport dans une visée d’amélioration des performances est communément citée en tant que dopage. Le but premier du dopage étant [...]